Engie : fournisseur historique de gaz, désormais concurrents d'EDF




Autrement fournisseur national de gaz naturel en France, Engie est aujourd’hui entré dans la catégorie des fournisseurs alternatifs depuis l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence il y a déjà 10 ans. L’une des conséquences directes de la libéralisation du marché fut la séparation pour les opérateurs historiques de leurs activités de fourniture d’énergie et de maintenance du réseau. C’est ainsi qu’Enedis (ex. ErdF) et GRDF ont dû se distinguer d’EDF et de GDF, leurs maisons mères. Parallèlement, GDF, devenu GDF-Suez suite à sa fusion avec Suez en 2008, est devenu Engie en 2015. Actuellement, la distinction entre EDF, GDF, ErDF, GrDF et Engie est encore floue pour bon nombre de consommateurs. Penchons-nous un instant sur l’histoire et l’évolution d’Engie.



Petite histoire du groupe Engie



Le groupe Engie est né avec la Révolution Industrielle, dans la seconde moitié du XIX° siècle en France. À l'origine, le Groupe est issu du rapprochement de plusieurs grands noms de l’industrie française et belge comme la société Générale de Belgique, la Compagnie Universelle du Canal Maritime de Suez, la Société Lyonnaise des Eaux et de l’Éclairage et Gaz de France (dont il a gardé le nom). En 2008, GDF fusionne avec le groupe Suez pour devenir GDF-Suez.



GDF-Suez commercialise alors ses offres en France sous trois marques distinctes :
* GDF Suez DolceVita destinée aux particuliers ;
* GDF Suez Pro destinée aux professionnels
* GDF Suez Energies France était la marque sous laquelle GDF commercialisait ses offres aux entreprises.
En 2015, GDF abandonne son nom pour celui d’Engie, affirmant par là qu’il s’agit d’une contraction du terme “énergie” qui montre sa volonté d’être une entreprise moderne et tournée vers l’avenir. À cet argument s’ajoute celui, plus circonspect, de se démarquer d’EDF et de GrDF en prenant un nom qui ne soit pas un sigle et de repenser l’identité de l’entreprise dans sa totalité (volonté d’ouverture à l’international, vision plus humaniste, implication dans la transition énergétique).



Engie, EDF, de l’alliance à la concurrence



Bien que n'ayant pas d'identité juridique propre, et n'ayant pas le statut de filiale, EDF Gaz de France Distribution était reconnue comme une direction mixte à EDF et Gaz de France. De ce fait, beaucoup de consommateurs voyaient EDF et GDF comme un groupe unique. L’ouverture du marché à la concurrence en 2007 a inversé la donne et fortement impacté le chiffre d’affaire et les bénéfices d’Engie, qui est soudainement passé du statut de fournisseur historique à celui de fournisseurs alternatif parmi d’autres. Engie a donc répliqué en proposant des offres de fourniture d’électricité à prix de marché (inférieurs aux tarifs réglementés pratiqués par EDF). De son côté, EDF a fait de même avec le gaz naturel. Les deux groupes ont affirmé par là leur statut de concurrent.

ch be lu ca